BIOGRAPHIE / BIOGRAPHY

Van den berghe ou encore quelquefois Vandenberghe dont le nom civil est François Vandenberghe, est né en 1951 dans une petite ville d’Eure et Loir en France.

Très influencé par un très long séjour de 27 ans au Gabon, il y connaîtra la gloire sportive en remportant plusieurs titres de champion, tant en moto qu’en automobile.

Il sera aussi le créateur et le chef d’expédition du fameux Challenge de l’Equateur, élu évènement de l’année en 1986.
C’est vers cette époque qu’il rencontrera vraiment les éléphants.

Van den berghe retourne ensuite dans son pays d’origine et se consacre exclusivement à l’art plastique depuis 1995.

Les éléphants demeurent le sujet favori de l’artiste, qui les met en scène dans des allégories qu’il masque derrière une troublante apparence de réalité.
"L'homme fait du bruit mais sa terre parle ! ". Cette citation d'un ami du sculpteur résume assez bien
la personnalité de cet artiste qui réussit à délivrer un message, sans cesse renouvelé, sur le thème
des Eléphants.
Le considérer comme un sculpteur animalier constitue une méprise, que la susceptibilité de notre
homme ne passe pas sous silence !

Pour ceux qui ont le privilège de fréquenter son atelier, il faut convenir que ce créatif-intuitionniste fait toujours preuve d'une grande introspection, fouillant les postures sans tomber dans la caricature &  détruisant les oeuvres qui ne lui conviennent pas.

Certes sa manière de traiter la gent animale, dans la sophistication de son réalisme, époustoufle.

Il convient, une fois dépassé le stade de l'observation, de privilégier une richesse d'élocution qui fait
preuve de grandeur d'âme.

La force narrative de chaque pièce rend hommage à "LA COMEDIE HUMAINE" de BALZAC en favorisant une expression qui endort la méfiance.

Mais le titre, synopsis de l'oeuvre, qui illustre avec respect la citation de Balzac, est manifestement
l'une des premières clefs d'un témoignage d'une capitale importance.

Van Den Berghe réussit à mettre en exergue des similitudes et des problèmes que les proboscidiens partagent avec les hommes. A commencer par leur droit d'exister !

Poussé par l'esprit d'insubordination de cet artiste, il devient facile de passer de l'autre coté du miroir des apparences pour découvrir un monde d'agitation & d'effervescence qui laisse apparaître des troubles nés de l'appréhension ou de l'émotion sensuelle.

Don Quichotte des temps modernes à la noblesse parfois grandiloquente, cet artiste qui connaît un
succès fulgurant préfère se remettre en danger plutôt que de se laisser aller à une routine
confortable.

Ses éléphants, incroyables de légèreté, abordent des questions aussi existentielles que
la naissance et la mort, l'amour et la dépendance, le charme et l'égocentrisme.

Thierry SZNYTKA

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Van den berghe the sculptor was born François VANDENBERGHE, in the Eure et Loir region of
France. He is strongly influenced by the twenty seven years he spent in Gabon where he knew
sporting glory, winning several titles in both motorbike and car racing championships. He was also
creator and expedition leader of the famous Challenge d’Equateur, elected event of the year in 1986.


It was around this time that he really came into contact with elephants, van den berghe subsequently
returned to his native country and has dedicated himself since 1995. Elephants have remained the
artist’s favorite subject, his allegorical narratives being enhanced by a troubling realism.


The artist has a profound affinity with each of his pieces, imbuing them all with a passionate elan and
through allegory, revealing a truth that makes these pachyderms all the more real.


Each sculpture reveals an essence that touches us so much mare profoundly than simple figurative
reproductions, an essence that is intimate yet indefinable, an emotional expressed rebellion.


Van den berghe leads a combat worthy of Don Quixote using animals to depict the scenes with the
aim of arousing our collective conscience.


A close look a the infinite multitude of details in the recent body of work simply takes your breath
away.


And once the initial admiration that is inevitable when confronted by the technical craftsmanship of
theses clay and bronze sculptures, has faded, we are left with the existential question about the
survival of the species, the races and the planet. This is the moment that van den berghe the rebel
relishes.

Thierry SNZYTKA

Me contacter. : https://www.van-den-berghe.com

Contact me.

 

Vous pouvez me joindre par mail en cliquant sur ce lien: f_vandenberghe@orange.fr

You can send me an e-mail directly by clicking this link : f_vandenberghe@orange.fr